Bains de mer froids : conseils

Vous pensiez que les baignades dans la Méditerranée n’étaient envisageables qu’en période estivale ? Il s’agit d’une idée reçue ! Alors certes, vous n’allez pas pouvoir réaliser les mêmes activités, mais il est tout à fait possible de plonger dans la grande bleue toute l’année. Le bain de mer en hiver est une expérience vivifiante qui allie thérapie par le froid et dépassement de soi. Si vous souhaitez vous lancer dans la nage en eau glacée avec moi, suivez le guide ! Je vais vous apprendre à vous baigner de décembre à février en toute sécurité !

 

Quelle est l’origine du bain de mer en hiver ?

Cette discipline peu répandue en France est toutefois très populaire dans certains pays qui la pratiquent régulièrement.

Elle peut s’expérimenter dans tous types d’étendues d’eau comme la mer, l’océan, les lacs ou les rivières.

Elle prendrait naissance dans les régions scandinaves, où il est coutume de s’adonner à la nage à basse température. Ce rituel ancestral remonterait à la période viking, il y a plus de 1000 ans. Nous avons un petit retard à rattraper !

  • En Finlande, les bains froids sont monnaie courante. Les habitants s’exercent même aux courses dans les lacs gelés qui peuvent avoisiner les 2 °C. Coup de fouet garanti !
  • En Norvège, il est banal d’apercevoir quelques courageux piquer une tête dans les fjords glacés, et pour certains cela fait partie de leur quotidien.

Ce sport refroidissant est aussi très fréquent en Russie et au Royaume-Uni. Elle commence aujourd’hui à comptabiliser un nombre croissant d’adeptes en France. D’ailleurs, nous entendons de plus en plus parler du traditionnel bain du jour de l’an sur les rivages français. Évidemment, vous saurez où me trouver le 1er janvier ! 😀

Nous pouvons recenser de multiples associations ou clubs qui peuvent vous accompagner dans cet exercice, qui peut paraître un peu fou !
À Marseille vous rencontrerez les Nageurs du Prado, mais aussi les Canards givrés à la Baule ou encore les Ours blancs à Biarritz.

Pour ceux qui la pratiquent comme moi, la natation en eau fraîche peut devenir une véritable addiction, pour les raisons que je vais énumérer à la suite de cet article.

En effet, je m’adonne à cette activité depuis quelques années, et j’en constate les nombreux avantages. C’est une cure de bien-être salée, testée et approuvée !

Bain de mer en hiver dans la méditerranée

Bain de mer en hiver – Crédit photo : Cécile Fukari

 

Bénéfices des bains de mer froids ?

« Ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts » – F. Nietzsche

Quand cette pratique est maîtrisée et exécutée en toute sécurité, elle apporte de nombreux bienfaits positifs pour votre organisme.

En ce sens, nous pouvons parler ici d’hormèse. C’est-à-dire, qu’en poussant notre corps dans ses retranchements, cela lui permet d’améliorer naturellement sa force, sa résistance et son immunité.

Évidemment, il faut savoir respecter ses propres limites pour ne pas tomber dans l’effet inverse. Tout est question d’équilibre 🙂.

 

Améliorer la circulation sanguine et lymphatique

Il est bien connu que l’eau froide favorise la circulation du sang. Les fluctuations de température ont pour conséquence d’agir sur la vasomotricité.

Cette stimulation générée par la fraîcheur, la nage et l’eau de mer apporte un véritable cocktail bienfaisant pour votre corps. Ce précieux mélange va vous permettre de diminuer certaines problématiques : jambes lourdes, rétention d’eau, cellulite, mauvaise circulation sanguine, etc. C’est l’occasion pour vous de bénéficier d’un drainage complet en quelques minutes seulement !

 

Soulager les muscles

Les bains froids peuvent être conseillés afin d’améliorer la récupération chez les sportifs. Ils vont augmenter l’oxygénation des muscles, optimiser l’élimination des déchets (acide lactique) et le retour veineux.

Si vous n’habitez pas à côté de la mer, il est également possible de vous plonger dans une baignoire d’eau à 10 °C. À défaut, vous pouvez prendre une douche glacée. Vous obtiendrez les mêmes effets de récupération depuis votre domicile.

Votre immersion en mer vous permettra aussi d’atténuer les douleurs liées aux courbatures suite à une séance de sport intensive. Le brome, qui est produit par la partie superficielle de l’eau et l’air marin, est à l’origine de cette propriété décontractante.

 

Apaiser les douleurs articulaires

Grâce à la poussée d’Archimède, nous nous sentons beaucoup plus légers immergés dans une eau chargée en sel. Notre poids se retrouve alors divisé par 10, et nos articulations s’en trouvent beaucoup moins sollicitées.

Vous pouvez donc les mobiliser en douceur sur une grande amplitude, avec beaucoup moins de contraintes. C’est pour cette raison qu’en complément d’un traitement médical, il est recommandé d’effectuer des bains de mer réguliers. Cela a pour conséquence de soulager les douleurs dans vos articulations, notamment lorsque vous souffrez de rhumatismes ou d’arthrose.

De plus, la libération d’endorphines (hormone du plaisir) jouera un rôle essentiel sur les inflammations dont vous êtes sujet.

 

⏩ Pour bénéficier de conseils personnalisés sur ces problématiques, n’hésitez pas à prendre rendez-vous pour une consultation de naturopathie.

 

Booster son système immunitaire

L’eau de la Méditerranée est très riche en nutriments, notamment le zinc, le sélénium ou le silicium.

Ce mélange marin actif contribue à augmenter les lymphocytes de votre organisme, ayant pour effet de renforcer ses défenses immunitaires.

Un bain de mer en hiver est donc particulièrement recommandé pour se maintenir en forme, malgré les idées reçues !

Si vous habitez loin des côtes ou si vous vous sentez encore trop frileux pour tenter l’expérience, il existe une alternative. Vous pouvez envisager une cure de plasma de Quinton (hyper ou isotonique) pour bénéficier de la richesse minérale de l’eau de mer.

 

Agir sur votre moral

Rien de mieux qu’une escapade sur le littoral pour se changer les idées, libérer les tensions et se sentir pleinement détendu. L’exposition au froid et le dépassement de soi présentent des vertus anxiolytiques et euphorisantes. Il serait dommage de s’en priver !

C’est notamment cet aspect qui est soulevé par la méthode « Wim Hof » qui n’a pas fini de faire des adeptes. Il s’agit d’une technique de méditation et de réduction du stress par le froid, en version extrême ! Vous pouvez en apprendre davantage sur cette technique au sein de son ouvrage (références en fin d’article). Vous vous en douterez, mais il demeure une véritable source d’inspiration pour moi !

Pour résumer, ce climat de relaxation est induit par différents éléments :

  • Le bruit des vagues et les clapotements de l’eau détiennent un fort pouvoir apaisant.
  • L’air marin chargé en soufre agit comme un antidépresseur et limite la sensation de fatigue.
  • Le sentiment de légèreté une fois immergé, associé au bercement des ondulations de la mer, conduit à une détente aussi bien physique que psychique.
  • L’horizon dégagé vous offre la possibilité de relâcher vos muscles oculaires.
  • Si le temps est ensoleillé, vous bénéficiez également des bienfaits de la vitamine D, si précieuse et si rare en cette période hivernale.

 

Libérer le nez et les bronches

L’air marin est bien connu pour agir efficacement sur les rhumes et autres infections respiratoires, grâce à son pouvoir de décongestion.

L’inhalation de l’iode et des divers oligo-éléments contribue à libérer le mucus présent dans les voies aériennes.

 

>Brûler des calories

Sous la contrainte d’une température bien plus basse, votre organisme va travailler de manière beaucoup plus intensive pour réchauffer votre corps.

Vous allez naturellement perdre des calories par le simple fait de vous plonger dans l’eau glaciale.

Bien évidemment, ne pratiquez pas cette activité pour cette unique raison. Les bienfaits sont multiples, et la dégradation des calories n’en est qu’une conséquence. Vous n’allez pas fondre de plusieurs kilos juste en vous immergeant dans un bain froid !

Soigner votre peau

Vous l’avez bien compris, l’eau de mer recèle de nombreuses vertus, notamment grâce à ses oligo-éléments et minéraux.

Elle va apporter des propriétés très intéressantes à votre peau :

  • Un effet exfoliant : elle va gommer les peaux mortes et va rendre votre enveloppe corporelle douce et lisse.
  • Une amélioration des lésions cutanées du type psoriasis.
  • Un raffermissement. Le froid va contracter les vaisseaux sanguins, qui vont ensuite se dilater à la sortie de l’eau. Cela aura pour conséquence de favoriser la microcirculation et de corriger l’aspect de la peau (diminution de la cellulite).

 

Pour qui est adressée cette pratique en eau fraîche ?

Si vous n’avez pas de problèmes de santé particuliers et que le bilan effectué chez votre médecin traitant est bon, cette activité peut être tout indiquée.

Comme vous l’aurez compris, cette méthode apporte de nombreux bénéfices et peux agir de manière préventive en boostant votre système immunitaire. Elle améliore également certains symptômes que j’aborderai plus en détail par la suite.

Dans le cas où vous pratiquiez une activité sportive, elle peut vous être recommandée pour favoriser le processus de récupération.

Donc, si vous n’avez pas froid aux yeux, c’est le moment d’expérimenter !

 

Comment se lancer dans la nage en eau glacée sans danger ?

 

Contre-indications aux bains de mer

Il est important de lever tous les freins liés à cette pratique. Consultez votre médecin traitant qui vous donnera le feu vert ou au contraire, vous la déconseillera.

Globalement, ne vous lancez pas dans cette aventure dans les cas suivants :

  • Si vous avez des soucis cardiovasculaires. Avec le froid, les vaisseaux et le cœur vont se contracter et le sang circulera plus difficilement.
  • Si vous n’êtes pas en pleine forme. Vous devez être en parfaite santé pour que votre corps puisse supporter cette épreuve.
  • Si vous avez consommé de l’alcool. Cela va de soi, mais vous devez être parfaitement lucide et en pleine conscience pour vous jeter à l’eau. Ce cocktail explosif peut favoriser l’hypothermie et peut laisser de graves séquelles. Ce conseil n’est pas à prendre à la légère, y compris pour le jour de l’an !
  • Si vous n’êtes pas accompagnés. En cas d’accident ou de malaise, vous devez inévitablement être entouré de quelqu’un qui puisse vous venir en aide ou contacter les secours.

 

Équipement nécessaire

Vous n’avez pas besoin de beaucoup de matériel. Munissez-vous d’un maillot de bain (1 ou 2 pièces) et d’un bonnet (à pompon !) si vous souhaitez maintenir la tête hors de la mer. Ni plus ni moins.

Alors je sais, vous seriez tenté de vous équiper d’une combinaison chaude et réconfortante, mais elle rendrait l’expérience beaucoup moins bénéfique. Le but étant de ressentir la sensation de froid avec vigueur !

Pour la sortie de l’eau, je vous conseille d’opter pour un poncho en tissu éponge et de préférence avec une capuche. Il vous permettra de vous sécher rapidement et de vous changer incognito, à l’abri des regards indiscrets !

Pour finir, je vous recommande vivement de prévoir une tisane ou une infusion bien chaude dans un thermos. Cela vous donnera un coup de pouce non négligeable pour vous aider à monter en température plus vite. Satisfaction garantie !

Boire une boisson chaude après un bain de mer froid

Boire une infusion chaude après un bain de mer froid – Crédit photo : Cécile Fukari

 

Conseils pour s’immerger en toute précaution

1 / Vous devez être à jeun avant toute baignade. La digestion réchauffe davantage votre organisme, le rendant plus sensible aux variations de température. Ce processus est également très énergivore. Or votre corps va déjà être mis à rude épreuve dans ce bain froid. Préservez-le du mieux possible et préparez une petite collation pour la sortie !

2 / Pour faire de cette activité un moment agréable, je vous conseille de vous entraîner de manière progressive. Vous pouvez débuter à l’automne, quand la mer commence à se rafraîchir. Voire même directement depuis votre baignoire, en diminuant graduellement la température de l’eau.
Vous pouvez aussi prévoir, dans un premier temps, de ne tremper que les pieds, puis les mollets, les cuisses puis enfin le corps entier, au fur et à mesure de vos essais.
3 / L’idéal est de trouver une zone de baignade, peu profonde, sécurisée ou surveillée. Vous devez éviter de vous retrouver dans un endroit trop isolé en cas de problème. De même, il est important d’être accompagné lorsque vous allez effectuer ce sport pour assurer vos arrières.

4 / Le moment venu, vous devez être suffisamment réchauffé avant l’immersion. Hors de question de vous mettre d’ores et déjà en difficulté avant de passer à l’action, et ça ne rendra pas votre baptême plus compliqué.

5 / Vous pouvez pratiquer quelques exercices respiratoires avant d’aller à l’eau afin d’aborder cette expérience le plus sereinement possible : cohérence cardiaque, respiration de Wim Hof…
6 / Pour préparer votre corps au choc thermique lors de votre arrivée dans l’eau, il est essentiel de vous immerger en douceur et de manière progressive, pour éviter l’hydrocution.

7 / Une fois dans le grand bain, vous allez entrer en hyperventilation. C’est tout à fait normal. Vous devez souffler lentement pour permettre à votre corps de se stabiliser.

8 / À ce moment-là, vous devez absolument vous mettre en action : nage ou mouvements d’aquagym. Vous ne devez surtout pas rester statique. Vous vivez une véritable épreuve, alors il est important de franchir ce cap dans les meilleures conditions !

 

Durée de la baignade

L’expérience pourra vous paraître difficile durant 1 à 2 minutes. C’est le temps nécessaire dont votre corps a besoin pour s’adapter au froid. Passé ce cap, vous aurez une impression de quiétude et de bien-être. C’est le moment d’en profiter !

Ensuite, il est d’usage de faire trempette au maximum sur une période de 1 minute par degré. Concrètement, s’immerger dans une eau à 10 °C implique une baignade de maximum 10 minutes.

Bien sûr, si vous ne pouvez pas tenir aussi longtemps, vous devez vous écouter et aller à votre rythme. C’est le plus important ! Avec l’expérience, vous pourrez augmenter la durée de votre bain petit à petit.

Lorsque les frissons et les engourdissements se feront ressentir, c’est le signe que vous devrez rejoindre la berge.

 

Sortie de l’eau

Lorsque vous aurez rejoint la terre ferme, vous devrez absolument laisser votre corps trembler. C’est un mécanisme naturel qui va conduire votre sang dans les extrémités pour les réchauffer.

Équipez-vous de votre poncho de bain ou de votre serviette pour vous sécher, et rhabillez-vous pour favoriser la montée en température !

À ce moment-là, vous pouvez vous faire plaisir avec une boisson chaude réconfortante pour fournir de la chaleur à votre organisme. Je ne vais pas vous cacher que ce moment m’apporte une grande satisfaction et il vient parfaitement clore le processus. 🙂

 

Faut-il se rincer après un bain de mer ?

Pas immédiatement. Vous devez laisser votre corps remonter tout doucement température afin d’éviter les malaises. Donc abstenez-vous d’une douche chaude tout de suite après la sortie !

La peau en profitera aussi pour bien absorber les minéraux et oligo-éléments marins régénérants pour votre organisme.

 

Vous l’aurez compris, cette activité peut s’adresser au plus grand nombre et apportera des bénéfices considérables pour votre corps. Malgré les préjugés, si l’on suit tous les conseils, les accidents demeurent très rares !

 

⏩ Vous souhaitez vous essayer au bain de mer en hiver en toute sécurité ? N’hésitez pas à me contacter pour en savoir plus !

 

Cécile Fukari — Naturopathe 🌿

 

Sources :

Michel Castelain : « Mer, soleil, peau et allergie ».

Jean-François Tual : « Le froid m’a sauvé » Larousse, 2019, 260 pages.

Wim Hof : « La méthode Wim Hof » Éditions Trédaniel, 2021, 256 pages.

Neurolmage : « Brain over body–A study on the willful regulation of autonomic function during cold exposure ».

par | 19/12/2022 | La santé

0 commentaires